Comment Ho’oponopono est entré dans notre vie?

On nous a souvent posé cette question :

maria-elisa hurtado-graciet

Jean Graciet

Comment Ho’oponopono est entré dans notre vie ?

Il y a eu plusieurs étapes marquantes qui nous ont permis de rentrer toujours plus dans la pratique et l’intégration de Ho’oponopono dans notre vie quotidienne, puis qui nous permit de transmettre à notre tour l’enseignement de cet art de vivre si merveilleux au point qu’il a transformé notre vie..

 

En premier lieu la lettre de Joe Vital qui nous parvint, début 2006, dans laquelle il racontait brièvement sa rencontre avec le Docteur Hew Len et cette extraordinaire histoire de patients guéris dans un asile psychiatrique pendant que lui, le Docteur Len, “nettoyait ses mémoires“. Cette histoire nous interpella et nous nous mîmes à chercher sur internet pour en savoir un peu plus sur Ho’oponopono.

 

Deuxième étape, peu de temps après, la découverte par Maria-Elisa d’un ebook en Espagnol écrit par Mac Allister qui fut un ancien élève Ho’oponopono du Docteur Hew Len. Nous nous empressâmes de traduire ce magnifique texte en Français qui, de fait devînt le tout premier livre en langue française traitant de Ho’oponopono. Nous avons trouvé ensuite un certain nombre d’ouvrages mais tous étaient écrits en Anglais pour la plupart ou bien encore en Espagnol. Cet ebook fut depuis lors téléchargé à partir de notre site, je crois pouvoir dire, des dizaines de milliers de fois voire bien davantage.

On peut dire que ce texte a vraiment été le point de départ de notre compréhension de Ho’oponopono et de l’intégration dans notre pratique au quotidien. C’est vraiment à partir de la lecture de ce petit livre que nous avons commencé vraiment à pratiquer. Mais ce n’était pas suffisant et notre soif d’en savoir toujours plus nous a conduit à nous rapprocher du Docteur Hew Len à travers des écrits mais surtout plusieurs de ses conférences reproduites sous forme de vidéos.

 

Troisième étape, décisive elle aussi, fut notre rencontre avec Luc Bodin fin 2008 ou 2009. Son épouse, Nathalie, avait quelques temps auparavant participé à  plusieurs ateliers de EFT animés par mon épouse Maria-Elisa et un jour nous présenta Luc, son mari. Nous leur fîmes découvrir Ho’oponopono qu’ils ne connaissaient pas. Luc s’amusait même de la prononciation du mot Ho’oponopono qu’il découvrait. Ils découvrirent cette pratique d’abord en assistant à une ou deux  conférences que Maria-Elisa donnait sur le sujet puis au hasard de nos rencontres ou au cours de repas pris ensemble. Luc était enthousiaste. Il nous dit un jour :
« Mais il vous faut absolument écrire un livre sur Ho’oponopono et un autre sur l’EFT ».
Il insista et finalement Maria-Elisa se laissa convaincre, et je dois dire, non sans mal. C’est ainsi qu’elle écrivit dans son intégralité le livre dont le titre devint « Ho’oponopono, le secret des guérisseurs Hawaïens ».
Pour ma part je me réservai la partie concernant les méditations et bien sûr participai aux corrections avec Luc. Je précise que ce livre traduisait le fruit de nos expériences personnelles des trois années précédentes consacrées à notre propre pratique de Ho’oponopono. C’était en outre le tout premier livre écrit en Français sur ce sujet et il devint, bien malgré nous, un véritable best seller, puisque vendu à près de 250 000 exemplaires 4 ans après sa première parution. Maria-Elisa écrivit également à la suite « EFT, mode d’emploi », ouvrage corrigé lui aussi par Luc Bodin.

ref=sr_1_1-1

Fort de son expérience et de son véritable talent d’écrivain, Luc a apporté sa petite touche dans l’écriture des deux livres. Je pense que cela a certainement aidé à son succès. Mais aussi, et surtout, connaissant bien le monde de l’édition (alors que ce n’était pas du tout notre cas) et faisant confiance en son flair des affaires, c’est lui qui s’occupa de tout le reste, c’est à dire les contacts avec les éditions Jouvence, les contrats, etc. On lui doit énormément pour cela. Sans son enthousiasme à nous pousser à écrire ces deux premiers livres, aurait-on par la suite écrit les 7 ou 8 livres sur le même sujet qui ont suivi, rien n’est moins sûr. Son nom resta d’ailleurs accolé à celui de Maria-Elisa en tant qu’auteur des deux ouvrages, et même si ce n’est pas exact, quelle importance après tout. Le plus important n’est-il pas de faire passer ce message?
Puis, Nathalie et Luc, désireux de progresser dans la compréhension et l’intégration de Ho’oponopono, assistèrent en tant que participants à nos stages en fin de l’année 2011. Nathalie en octobre 2011 à Paris et Luc en décembre 2011 à Foncouverte. Dès lors nos chemins se sont séparés mais nous savons qu’ils continuent de tirer un grand profit de notre enseignement car, depuis, ils diffusent à leur tour, avec bonheur et réussite nous en sommes persuadés, ce message si merveilleux.

 

Et puis, je ne peux oublier tous les participants à nos stages (50 stages et plus de 1300 participants en 2015) et tous ceux qui, très nombreux, assistent depuis des années à nos conférences. Tous nous font avancer de manière extraordinaire et ils le font de manière simple et notamment à travers les innombrables questions qu’ils nous posent. J’ai d’ailleurs rassemblé quelques une de ces questions et les réponses que j’ai apportées pour en faire un ebook à télécharger gratuitement  intitulé « Mieux comprendre Ho’oponopono ».

Envers toutes ces personnes qui nous ont suivi jusque là nous éprouvons une profonde gratitude. Nous les remercions du plus profond du coeur.

Mais bien sûr et avant tout une infinie gratitude envers Morrnah Nalamaku Simeona qui a su modernisé cette pratique ancestrale afin de la rendre accessible au monde occidental et le Docteur Hew Ihaleakala Len, son élève, qui l’a encore simplifié pour en faire ce profond enseignement spirituel que nous connaissons maintenant . Nous ne pontons pas les oublier car nous leur devons tout.

A tous, reconnaissance, gratitude et amour.

 

Jean Graciet

 

 

51QmIVKlxPL._AA160_

 

K1696

K1695

 

 

 

 

 


 

 

Capture d’écran 2015-08-29 à 16.33.03

 

 

 

 

 

 

 

20 commentaires

  1. Marie dit :

    Je découvre Ho’oponopono et mon cœur a vibré de suite sans que je sache pourquoi.
    Où et quand ont lieu vos stages? j’habite Nice.
    Je dois relire ce que vous dites sur Internet, je l’ai lu trop vite la première fois.
    Un grand merci pour ce cheminement vers la paix (trop de peurs dans ma vie! maintenant j’ai un peu compris que mes « mémoires » sont à nettoyer.
    marie

    • Jean Graciet dit :

      Bonjour,
      Ho’oponopono est une aide merveilleuse pour transformer ses peurs en amour et je suis ravi que l’ayez maintenant adopté.
      Nos prochains stages: Martigny en Suisse, 11 et 12 avril (il est complet), puis Annecy, sur une journée, le 18 avril, Munster le 8 et 9 mai et Paris, 6 et 7 juin.
      A très bientôt j’espère
      In lakesh
      Jean Graciet

    • Jean Graciet dit :

      Bonjour,

      Vous trouverez le calendrier complet de nos activités sur le site à la page « STAGE ET CONFERENCES ». Nous avons fait un très joli stage Ho’oponopono à Nice il y a deux ou trois ans.
      A très bientôt j’espère
      Bien cordialement
      Jean Graciet

  2. Grando dit :

    J habite nice
    Je suis extrêmement intéressée par Hoponopono
    J ai lu tout ce que je trouve sur cette méthode de nettoyage de mémoires erronees
    Avez vous l intention de faire des stages dans cette région?
    Merci d y penser

  3. Nouidjem dit :

    Bonjour,

    MERCI

  4. CLEDEL dit :

    Alors que je commandais un livre sur un rebouteux breton, je suis tombée sur votre bouquin que j’ai commandé, attendu avec impatience, dévoré à son arrivée et commencé la mise en pratique sur le champ.J’espère que cela aidera mes patients aussi et peut être pourrais je venir à un de vos stage, je suis sur Marseille.Merci beaucoup, une vraie révélation, un pur plaisir.

    • Jean Graciet dit :

      Bonjour,
      Merci de votre message et ravi que mon livre ait pu vous aider. C’est son seul but. Nous sommes déjà venu à Marseille et à Aix aussi. La prochaine fois je ne sais pas, peut-être l’an prochain.
      Merci encore
      In lakesh,
      Jean Graciet

  5. Jennifer dit :

    Bonjour,

    MERCI…

    Pour votre cheminement, qui me permet de récolter les balises de mon chemin.

    Couplé à l’EFT, je perçois + aisément le sens d’Ho’oponopono..

    j’apprends ainsi l’amour de soi…

    Merci pour le Petit cahier d’exercices du pardon selon ho oponopono + Petit cahier d’exercices pour pratiquer Ho’oponopono

    Les illustrations aident également à imprimer une nouvelle façon de percevoir. Vos écrits « reformulent » et ancrent cette sagesse « réveillée. »

    Merci

    Jennifer, de Toulouse,
    en mode « apprentie »

  6. troubat dit :

    est-il possible de pratiquer Ho oponopono pour une autre personne que soi-même?
    Je pense que non, mais je préfère m’en assurer auprès de vous
    Merci

    • Jean Graciet dit :

      Bonjour,
      Vous aviez déjà compris. En pratiquant Ho’oponopono nous découvrons peu à peu que l’extérieur n’existe que parce qu’il est le reflet de ce que nous sommes, c’est à dire nos pensées, nos croyances ou nos mémoires. On peut dire aussi que l’extérieur n’est qu’une projection de nous-mêmes. Quand vous regardez un film chez vous, auriez-vous l’idée de changer quelque chose sur l’écran sur lequel se projette le film dès qu’il ne vous plait pas? Non, parce que vous savez qu’il vous suffit de changer de DVD tout simplement.
      Pour nous c’est pareil, si quelque chose nous dérange à l’extérieur de nous, c’est que nous avons nous-même quelque chose à changer, à modifier, à corriger, à guérir.
      Le premier objectif de Ho’oponopono est d’être en paix. Si nous sommes vraiment en paix, cette paix rejaillira aussi vers l’extérieur.
      Ma réponse est que la pratique ne s’applique qu’à soi-même et non pour les autres.
      Merci à vous
      In lakesh,
      Jean Graciet

  7. Christiane dit :

    Bien qu’etant une Senior avancée , … Je ne vis pas dans la paix mais dans la révolte et la culpabilité !
    On m’a parlé de vous et je cherche un moyen de pratiquer cet … Ho ponopono !
    Je ne veux plus vivre dans la rumination des blessures d’enfance !
    Votre méthode m’intéresse vivement .

    • Jean Graciet dit :

      Bonjour,
      Effacer la colère et toutes nos culpabilités du passé pour avancer dans la paix est primordial et la pratique de Ho’oponopono peut vraiment nous aider. Peut-être pourriez-vous commencer par lire certains de nos livres, le premier, « H’oponopono, le secret des guérisseurs Hawaïens » et le dernier, « Trouver la paix intérieure avec Ho’oponopono pour les nuls », puis assister à un de nos séminaires.
      Vous trouverez les coordonnées dans le lien suivant :http://www.eveiletsante.fr/stages-et-conferences/

      Contactez nous par mail si vous le désirez.
      Bien cordialement
      Jean Graciet

  8. Guillermo dit :

    bonjour,

    Je tenais à témoigner et à vous remercier.
    depuis que j’ai eu la chance (mais il n’y a pas de hasard)de lire votre livre ma vie à peu à peu changé.
    Je ne suis plus dans la culpabilité la haine envers moi même et mon passé.
    je passe et repasse parfois mes mémoires erronnées une à une, et cela va mieux. peu à peu.
    je pratique la sophrologie et dernièrement lors d’une séance, j’ai ressenti comme si je « brisais » les dernières digues qui m’empêchaient de ne pas avoir peur en permanence.
    j’ai pardonné .vraiement. sincèrement. je me suis pardonné.
    Et j’ai ressenti une libération, bien être absolument hallucinant. Comme si la lumière avait été changé. J’ai pleuré de joie.
    La peur enfoui dans mon ventre , cette barre à l’estomac, évaporée.
    Tout n’est pas gagné elle revient si je ne fais pas attention mais grace à votre mantra à la pratique régulière, j’ai confiance et je me sens à 43 ans , pour la première fois de ma vie, libre, et capable de vivre ce que je voudrais.
    Si seulement votre méthode pouvait gagné en reconnaissance…

    j’arrête là mais merci, muchas gracias Maria Elisa de haber traducido este libro !!

    J’espère pouvoir assister à l’une de vos conférences sur Montpellier.

    Merci encore et portez vous bien

    • Jean Graciet dit :

      Bonjour,
      Un grand merci pour votre témoignage si plein d’enthousiasme et de sincérité. Il nous conforte dans notre désir de continuer à transmettre ce beau message venu d’Hawaï. Cela dure depuis près de dix ans et nous le faisons avec toujours autant de joie.
      Ho’oponopono était pratiquement inconnu en France et en Europe il y a dix ans mais il est de plus en plus reconnu maintenant et il le sera bien davantage très bientôt.
      Merci encore de votre témoignage, je vous souhaite une belle continuation.
      Bien cordialement
      Jean Graciet

  9. Micheline dit :

    Bonjour,
    Je suis au Canada, à Lévis, Québec. J’ai lu des livres sur le sujet et je pratique régulièrement cette méthode si merveilleuse. J’aimerais vraiment, moi aussi apporter une différence, dans la vie des gens par cette méthode si extraordinaire.
    Merci beaucoup pour tous ces beaux témoignages. Je continue ma lecture et recherche.
    Micheline

  10. sommereux dit :

    Merci à vous deux,
    de transmettre cette sagesse spirituel qui me guide maintenant,
    il est vrai, avec plus ou moins de force suivant les jours !
    Mais qui est un socle d’une puissance infinie…
    Merci
    Nicolas

    • Jean Graciet dit :

      Merci Nicolas. Il est beau le chemin appelé Ho’oponopono que nous avons pris, que tu as pris, difficile quelquefois mais si riche.
      Merci à toi
      Jean

  11. Marie-Line Marion dit :

    Bonjour,
    Je découvre Ho’oponopono. Depuis quelques années maintenant, je recherche la paix intérieure (lectures diverses, ateliers méditations, couper les liens négatifs du passé, communication avec l’autre… c’est de pire en pire!)
    Je suis heureuse de découvrir votre site.

    Donnerez-vous des conférences ou ateliers en Belgique?
    Merci à vous, belle journée.

    • Jean Graciet dit :

      Bonjour,
      A ce jour il n’y a rien de programmé en Belgique mais si on fait appel à nous nous viendrons bien volontiers, soit donné une ou plusieurs conférences, soit pour y animer un stage.
      En attendant vous pouvez avancer en lisant nos livres. je vous conseillerais plus particulièrement « Trouver la paix intérieure avec Ho’oponopono, pour les nuls » qui est notre ouvrage le plus complet sur le sujet avec en prime un CD audio et trois méditations guidées.
      Bien cordialement
      In lakesh,
      Jean Graciet

  12. Lucille Malenfant dit :

    Merci, une amie m’a fait découvrir oponpono et je n’en suis à l’etape découverte mais je sais que ce sera mon guide dans le chemin de ma vie.

    Question

    Y-t-il des ateliers ou conférences au Québec (Canada)?

    Merci de me répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *