Quelques engagements simples envers moi-même et l’humanité

 

Quelques engagements simples envers moi-même et l’humanité

(Largement inspirés d’une réflexion de EMILIO CARILLO)

 

Je ne porte pas de masque quand je sors parce que je ne veux pas aider à la multiplication de bactéries mais aussi parce que je veux rester en bonne santé et ne pas respirer l’air que j’expire. Cet air est très nocif, c’est pourquoi je ne veux pas empoisonner mon corps et mon cerveau avec du gaz carbonique. Je veux continuer de respirer du bon air renouvelé et bien oxygéner mon corps. Si je suis obligé de porter un masque dans certains lieux, même si je ne crois pas à son utilité,  je le ferai afin de respecter la peur des autres qui désirent respecter les règles parce qu’ils se croient ainsi protégés.

Je ne me sers pas de gants tout simplement parce que je tiens à respecter les strictes règles d’hygiène. En le faisant, je serais obligé d’en changer à chaque fois que je touche un objet différent sans quoi je risquerais de propager une éventuelle contamination.

Je maintiens ce qu’on appelle la distanciation sociale parce que je tiens à respecter l’espace personnel des autres non pas parce j’ai peur des gens que je côtoie mais simplement par respect aux croyances des autres. D’ailleurs, c’est avec grand plaisir que j’étreindrai ou que j’embrasserai un ou une amie que je rencontre en public à condition que cette personne partage avec moi le même sentiment de liberté.

Je me lave les mains avec de l’eau et du savon parce que c’est ce que j’ai toujours fait. C’est une habitude d’hygiène élémentaire et je ne vois pas pourquoi j’en changerais.

Je ne me ferai pas vacciner contre la grippe ou contre un virus appelé corona dont on parle tant parce que je suis en très bonne santé et je veux pas risquer de tomber malade à cause d’un vaccin. Je ne suis pas à priori anti vaccin mais je ne veux pas qu’on introduise dans mon corps des dizaines de différents composants chimiques réputés toxiques et imposés par les laboratoires pharmaceutiques qui ne font pas de la santé, comme on pourrait le croire, leur priorité, mais c’est la maladie qui est le centre de leur intérêt. Pas plus le gouvernement, l’OMS ou les soi disant experts scientifiques n’arriveront à me convaincre car il est clair maintenant qu’on ne peut plus leur faire confiance. Je ne suis pas un pantin inconscient qu’on peut manipuler et avec qui ils peuvent jouer et tester à leur gré.

Je ne vivrai pas dans la peur et je ne dévaluerai pas ma vie jusqu’à la convertir par des actes de simple survie dictés par d’autres. C’est ainsi que, à tout moment, je ferai ce qu’en conscience je considère juste pour moi et ce que mon discernement me montre sans être affecté par les mensonges et la peur panique que beaucoup, la presse en particulier, alimentent pour nous maintenir sous leur coupe.

Je ne vois, ni n’écoute, ni ne lis les « nouvelles » des médias principaux qui sont devenus médias officiels (télé, radio, journaux), propriétés des plus grands groupes financiers et commerciaux, simplement parce je sais qu’ils nous mentent et nous manipulent. La presse n’est plus libre, elle n’informe plus, elle est devenue un simple organisme idéologique de propagande gouvernementale. Je vais chercher des sources d’information responsables, libres et fiables, non conformes à la « version officielle » malgré que la censure s’accentue et est de plus en plus présente. De cette manière je construis ma propre vision du monde et je me fais ma propre opinion que je partage avec ceux qui font de même dans le respect et la tolérance afin de confronter nos points de vue et avancer dans la recherche de la vérité.

J’ai cessé depuis longtemps de voir le monde et la société depuis le point de vue erroné de ce qu’est la gauche, la droite ou le centre, idéologies qui sont complètement dépassées. Ce que je sais maintenant c’est que ceux qui ont la volonté de nous dominer se servent encore et largement de cela. Ils controlent totalement nos partis politiques, ainsi que nos syndicats professionnels, en apparence totalement opposés, afin de nous abuser et de nous séparer. « Diviser pour régner » est leur devise. Je ne tomberai pas dans ce piège.

Je fais mienne la compassion universelle, envers tous et envers toute chose mais aussi envers la totalité des formes de vie qui peuplent notre belle planète que je rêve sans frontières, sans drapeaux, sans barrières aucunes. Je fais de mon mieux pour vivre et surtout être dans ma vie de tous les jours ce que je souhaiterais du nouveau monde et de la nouvelle humanité, dont je suis persuadé, une majorité des êtres sur terre aspire de ses voeux. Voici les quatre piliers de ma ré-évolution : Une vie simple, vivre chaque instant dans la joie, dans l’harmonie intérieure et extérieure, dans une immense tendresse et beaucoup d’amour .

13 commentaires

  1. sommier joelle dit :

    Complètement en accord avec cette analyse et de l’engagement qui en découle. Je voulais savoir si je peux en faire un copié collé pour le diffuser plus largement via mes mails et mon facebook ?? Merci de votre réponse

  2. Cathy dit :

    Merci pour ce beau partage,

    je suis complètement d’accord avec vous.

    Vive le respect de la liberté,
    vive la paix,
    vive le respect de la Vie,
    vive l’Amour …

    belle continuation sur cette belle planète !

  3. engagements tout à fait pertinents d’après moi mais qui nous laissent à nos choix, pas faciles si on pense qu’il faut agir pour faciliter l’advenue d’un nouveau paradigme; j’ai repéré 4 ou 5 voies, hors partis, syndicats, élections mais elles ne semblent pas s’harmoniser (exemple sur le plan démographique, faut-il continuer à croître, 10 milliards en 2050 ? alors qu’on va vers une société de robots qui mettront au chômage 80% de la population)

  4. Salvador dit :

    Completamente de acuerdo. Cuanto miedo nos han metido en el cuerpo. L1rgo trabajo para deshacerse de ello. La mente tiene un gran poder de retencion de lo negativo. Sigo los preceptos descritos.
    Un abrazo a los dos. Fatima .

  5. Merci pour ce texte qui allie respect, discernement et invité á l’amour qui ne peut cohabiter avec la peur.
    Je me posais aussi la question de le diffuser, et vois que tu y as déjà répondu
    Un abrazo de paz desde Montevideo
    Volveremos a Francia el 7 de agosto..

  6. Georges Clavijo dit :

    Bonsoir Maria-Elisa, bonsoir Jean,
    Effectivement, il n’y a plus de « droite, de centre ou de gauche », attendu que, comme le dit Michel Onfray, la bipolarisation politique se situe désormais entre maastrichiens libéraux de droite ou de gauche, et antimaastrichiens de droite ou de gauche.
    C’est-à-dire entre ceux qui se adhèrent et/ou se conforment aux directives néolibérales de l’UE, et ceux qui considèrent que sortir de cet empire dictatorial et antisocial est le premier pas incontournable et indispensable pour tenter ensuite d’améliorer la vie des populations.

  7. GRANCHO Marie José dit :

    Bonsoir Maria – Elisa ,Bonsoir Jean ,
    Entièrement d’accord avec vous !
    ‘Enfermés, Baillonés,et la laisse  » où va -t-on ainsi ? n’avons nous rien retenu du passé? nos parents se sont battus pour la LIBERTE,les droits des hommes! » INDIGNEZ -Vous disez Mr Stephen HESSEL. »
    Aucun vaccin ne détruit de virus! il faut repenser sa VIE .
    Prenez soin de vous.
    Cordialement
    Marie José

  8. francoise dit :

    totalement raison on gardera notre liberte
    et partageons l amour la lumiere la paix le respect envers tous

  9. Betty pouly dit :

    COOL

  10. maryline dit :

    Absolument juste, LIBERTE et RESPECT avant tout !

  11. Nathalie dit :

    Bonjour Jean et Maria Elisa, il se trouve que je suis passée hier en vélo à Lavelanet et j’ai bien pensé à vous et à votre nouvelle demeure même si je ne sais pas où elle se trouve.
    Curieusement, ce texte résume exactement ma ligne de conduite depuis quelques mois. Nous sommes tous connectés même si nous ne communiquons pas verbalement ! Bonne continuation à tous les deux ! Merci pour vos lettres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lettre d'information de Éveil et Santé