Poison et contrepoison

 

de Omraam Mikhaël Aïvanhov

Quelqu’un a, par accident, avalé du poison : cela fait en lui des ravages spectaculaires; mais si de suite un médecin lui donne un puissant antidote, le voilà sauvé.
Comme cet antidote ne fait que le ramener à son état normal, ses effets lui paraissent moins foudroyants que ceux du poison. Mais en réalité, l’antidote est encore plus puissant, puisqu’il a triomphé du poison.

De même que le contrepoison est plus puissant que le poison, l’amour est plus puissant que la haine, la lumière plus puissante que les ténèbres, le bien plus puissant que le mal. Comme le bien nous convient, nous trouvons normal qu’il agisse, et c’est le mal qui attire toute notre attention, car il produit des troubles. mais allez demander au mal son opinion sur le bien : il se plaindra des coups reçus.
Si vous saviez l’effet que produit sur les esprits ténébreux le passage d’un esprit de la lumière : ils hurlent, ils s’enfuient terrorisés. Ce n’est pas l’esprit de la lumière qui a peur! Pour comprendre la puissance du bien, c’est le mal qu’on doit interroger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *