Un lien entre loi de l’attraction en Ho’oponopono?

 

Beaucoup pensent que Ho’oponopono et la loi de l’attraction sont la même chose. Vous et votre épouse, qui avaient été les premiers à enseigner en France Ho’oponopono et sa pratique, que pensez-vous de la relation de cette philosophie avec la loi de l’attraction ?

 

Cette question m’a été posée de nombreuses fois depuis ces dix dernières années et, curieusement, encore plusieurs fois tout récemment.
Ce qui est commun aux deux est de reconnaître que l’environnement, le monde extérieur est la création de ce que nous sommes, par nos pensées, nos croyances. Si nous changeons quelque chose en nous-mêmes ( peurs, pensées, croyances), alors non seulement notre vie change mais aussi notre environnement.

La loi d’attraction nous invite à attirer dans notre vie ce que nous désirons. Nous pouvons par exemple avoir le désir d’écrire un livre, puis le désir qu’il soit publié, enfin qu’il ait du succès afin que son message soit diffusé largement.
Pour cela, il nous est demandé de nous focaliser sur  l’image mentale claire et précise de ce que nous voulons. Pour que les pensées puissent se concrétiser dans la matière il est conseillé de penser très souvent à ce que nous désirons attirer et rester focalisé sur notre but. Nous lançons le désir et l’“univers“ y répondra.  Autrement dit on commence par demander, on attend et on reçoit.

En agissant de la sorte c’est comme dire à la divinité ce que nous désirons, et que, par conséquent, nous savons exactement ce qui correct et parfait pour nous. En réalité, nous ne nous rendons pas compte l’ego est toujours aux commandes, car c’est lui qui nous dicte sa volonté en amenant à nous nos pensées et nos désirs. Ce sont des désirs de l’ego.

Avec Ho’oponopono c’est différent, je dirais même que c’est radicalement opposé. On donne à la divinité intérieure la permission de nous guider car nous ne savons pas ce qui est bon pour nous. C’est bien différent. Nous ne lui disons pas ce qu’elle a à faire et ne demandons rien. Ho’oponopono nous dit que seul Dieu (ou l’univers, la source…) sait ce qui est correct et parfait pour nous.

Avec Ho’oponopono nous ne sommes plus dans les “ je veux“, “ je désire“, “je souhaite“. Avec Ho’oponopono, nous ne voulons plus rien, nous ne désirons plus rien, sauf de se connecter avec la divinité et être libre et en paix.

Quand nous nettoyons sincèrement les mémoires qui arrivent, un passage de relais s’opère entre le mental (ou l’ego) et l’âme. Le mental n’agit plus, ne contrôle plus, ne désire plus rien, ne demande rien, c’est l’âme qui prend les commandes. C’est un lâcher prise total, sincère, conscient, et c’est à ce moment là que le pardon ouvre la porte pour nous conduire vers la lumière.

Alors, pour répondre à la question posée, la réponse est non bien évidemment. La loi de l’attraction et Ho’oponopono ne sont pas la même chose. Le premier est devenu un concept très vendeur parce qu’il propose à tous ceux qui l’adoptent de concrétiser et de réaliser absolument tout ce qu’ils souhaitent. N’est-ce pas merveilleux ? En appliquant la loi de l’attraction on peut donc attirer l’abondance dans sa vie, devenir riche, connaître le succès, la réussite, réaliser ses rêves, etc. Vendu comme cela c’est tout à fait fantastique.

Mais est-ce que ça marche vraiment ? Oui bien sûr, quelquefois, il faut l’admettre, mais remarquons tout d’abord que ça marche en priorité et principalement pour ceux qui vendent la méthode.

Alors il est vrai que cela peut marcher mais ce qu’on ne nous dit pas c’est que, si vous désirez attirer à vous l’abondance, vous aurez l’abondance mais vous risquez aussi de connaitre son opposé, c’est à dire la pénurie, et si vous désirez le succès, alors, il est possible que vous ayez le succès mais peut-être aussi connaitrez-vous l’échec. Pourquoi ?

Si l’on vous dit qu’il suffit de demander pour obtenir ce que vous désirez, l’abondance, une maison, un conjoint, le succès, le pouvoir, reconnaissance, bien-être, que sais-je encore, alors méfiez-vous car sincèrement je ne crois pas que cela soit aussi simple que cela. Pour moi c’est même tout simplement un leurre.

Pour avoir les résultats que vous souhaitez il faut avant cela faire un long travail préparatoire, de nettoyage de vos mémoires, une transformation de vos peurs et de vos doutes. Sans cela vous risquez alors d’obtenir (peut-être) l’objet de vos désirs mais, en plus, le problème qui va avec.

Maintenant si vous pratiquez Ho’oponopono, non pas de la manière dont on le voit beaucoup maintenant, c’est à dire comme un “outil“ ou une “technique“ pour faire disparaître ce qui est « négatif » comme par un coup de baguette magique, mais, sincèrement, dans l’esprit des anciens Hawaiens ou de Morrnah Simeona, c’est à dire dans le pardon véritable pour vous conduire dans la paix et l’amour et la connexion avec votre moi supérieur alors tout sera possible. Mais là vous ne demandez rien, vous êtes sans attente car l’attente d’un résultat est du domaine du mental. En pratiquant Ho’oponopono c’est le cœur qui parle et c’est l’âme qui vous envoie exactement ce dont vous avez besoin, vous n’avez plus rien à demander.

La loi d’attraction parle de désirs, de besoins et c’est le mental qui parle. Avec Ho’oponopono le cœur s’ouvre et l’âme agit (la magie de Ho’oponopono c’est simplement cela)

Le lien est donc mince entre l’enseignement spirituel Ho’oponopono que voulait Morrnah Simeona dont la base est le pardon afin de se libérer de nos peurs pour atteindre la paix et la liberté pour nous permettre de découvrir et se connecter avec l’être spirituel que nous sommes, avec la loi d’attraction dont l’objectif est de réaliser ses désirs.

Le premier appartient au monde du cœur et de l’âme tandis que le deuxième obéit aux lois du mental et de l’ego. Mettre ces deux concepts en parallèle peut traduire un manque de compréhension de ce qu’est réellement cette merveilleuse philosophie Hawaïenne et, en tout cas, une pratique sur soi trop limitée et en tous cas incomplète.

 

 

Une montgolfière monte naturellement sans qu’on ait à lui dire et elle ira là où le vent la conduira. Pour cela il faudra enlever le lest nécessaire. Pour nous également il nous faudra nettoyer nos peurs et nos croyances qui nous alourdissent et nous monterons aussi naturellement vers notre destin que l’âme a choisi pour nous.

 

Voyons ce que disait le Docteur Hew Len quand on lui posait cette question concernant la relation entre Ho’oponopono et la loi de l’attraction :

« Bien, avant tout, on ne peut pas traiter Dieu comme si c’était un concierge.
Vous ne pouvez pas dire : “Je vais nettoyer et je veux cela“.
Vouloir quelque chose est réellement un désir.
Vous connaissez la définition d’un désir ? La définition d’un désir est d’être loin du Père. “De“ signifie loin et “sire“ signifie père. Ainsi, à chaque fois que vous voulez quelque chose, c’est un désir. Et nous nous éloignons du regard de Dieu.
C’est pourquoi, avec Ho’oponopono, on va éliminer le désir que nous appelons la répétition des mémoires pour pouvoir être à zéro, être un cœur pur.

Ho’oponopono nous conduit à retourner à l’état original d’un cœur pur. »

 

Jean Graciet

3 commentaires

  1. Laura dit :

    Merci pour ces éclaircissements. Pourriez-vous publier ce post en espagnol ? Je connais beaucoup d’hispanophones qui seraient heureux de vous lire.

    • Jean Graciet dit :

      Bonjour,
      Merci de votre commentaire. Vous avez tout à fait raison et nous allons le faire. C’est le temps qui nous manque un peu.

  2. Christophe dit :

    Merci Jean toujours aussi juste tes propos. Au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *