La peur et l’amour « conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch

 

 

La peur et l’amour
« conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch

C’est ce doute quant au résultat ultime qui a créé ton plus grand ennemi, la peur. Car si tu doutes du résultat, alors tu dois douter du créateur : tu dois douter de Dieu. Et si tu doutes de Dieu, tu dois passer toutes ta vie dans la peur et la culpabilité.
Mais que se passerait-il si tu prenais une nouvelle décision ? Quel serait alors le résultat ?…

…Toutes les actions humaines sont motivées, à leur niveau leur plus profond, par l’une de ces deux émotions : la peur ou l’amour.
En vérité, il n’y a que deux émotions, que deux mots dans le langage de l’âme. Ce sont les opposés extrêmes de la grande polarité que Dieu a créé en produisant l’univers, ton monde tel que tu le connais aujourd’hui.
Ce sont les deux points (l’Alpha et l’Oméga) qui permettent l’existence du système que tu appelles « relativité ». Sans ces deux points, sans ces deux idées à propos des choses, aucune idée ne pourrait exister.
Chaque pensée humaine, et chaque action humaine, est fondée soit sur l’amour soit sur la peur. En réalité, il n’y a pas d’autre motivation et toutes les autres idées sont dérivées de ces deux-là.

Toute action entreprise par les êtres humains est fondée soit sur l’amour, soit sur la peur, et cela ne se limite pas aux relations personnelles. Les décisions qui affectent le commerce, l’industrie, la politique, la religion, l’éducation de vos jeunes, les programmes sociaux de vos pays, les objectifs économiques de votre société, les choix concernant la guerre, la paix, l’attaque, la défense, l’agression, la soumission, la soumission, la décision de convoiter ou de donner, d’épargner ou de partager, d’unir ou de diviser, chacun des choix que tu fais librement , tout cela vient de l’une des deux seules pensées possibles : une pensée d’amour ou une pensée d’amour.

La peur est l’énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse.

L’amour est l’énergie qui s’étend, s’ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit.

La peur enveloppe nos corps dans les vêtements, l’amour nous permet de rester nus.
La peur s’accroche et se cramponne à tout ce que nous avons, l’amour donne tout ce que nous avons.
La peur retient, l’amour chérit.
La peur empoigne, l’amour lâche prise.
La peur laisse de la rancœur, l’amour soulage.
La peur attaque, l’amour répare.

Chaque pensée, parole ou action humaine est fondée sur l’une ou l’autre émotion.

On t’a enseigné à vivre dans la peur. On t’a parlé de la survie du plus fort, de la victoire du plus puissant et du succès du plus habile. On parle rarement de la gloire du plus aimant. Ainsi, tu t’efforces d’être le plus fort, le plus puissant, le plus habile (d’une façon ou d’une autre) et si tu ne te sens pas à cette hauteur dans une quelconque situation, tu crains la perte, car on t’a dit que les inférieurs étaient perdants.
Ainsi, bien sûr, tu choisis l’action parrainée par la peur, car c’est ce qu’on t’a enseigné. Mais Dieu t’enseigne ceci : lorsque tu choisiras l’action parrainée par l’amour, tu feras plus que survivre, plus que gagner, plus que réussir. Tu feras alors l’expérience glorieuse de Qui Tu Es vraiment, et de qui tu peux être.

 

2 commentaires

  1. Ruvale dit :

    Amen vous avez raison dans quelque jour j’ai peur d’irréalité, l’amour peut-il m’en sortir?

    • Beltramini dit :

      Je ne sais pas ce que tu veux dire par peur d’irréalité (et je vois que ça fait longtemps ton post) mais m’est avis que le trick c’est que la plupart du temps , quand on dit « je veux me sortir de quelque chose » , on pense à cette chose en question, on reste en contact avec l’idée de la menace, les pensées qui permettent de progressivement élever nos émotions au sujet de quelque chose ,sont celles qui traitent de ce qu’on aime.. ce qu’on aimerait … pas de ce qu’on aime pas et qui nous dérange .

      On sait quelle pensée est active en ressentant l’émotion qui est la notre , elle nous dit dans quelle direction notre pouvoir créateur (pour ceux qui y croient) est en train d’agir . Tous les moyens sont bons pour se sentir mieux , y compris changer de sujet intérieurement pour se décoller de cette vibration . Lorsqu’elle aura cessé d’exister , en fait « suffisamment » cessé d’exister , la vie reflétera le changement .

      Il faut que la pensée dominante, confirmée par l’émotion dominante en nous , soit relative à un enthousiasme pour ce qu’on aime, à un désir, à un amour ,et non pas à l’inverse, un mal être, une chose qui nous dérange .

      Passer de la peur à l’amour
      passer de la peur à la confiance
      Passer de l’attention à ce qu’on ne veut pas vers l’attention à ce qu’on voudrait
      Cultiver une orientation vers les pensées qui nous font nous sentir bien

      (C’est un ultra résumé Inspiré des vidéos de Esther et jerry hicks )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *