La croyance que nous sommes séparés

 

 

Il est une croyance…

Depuis des millénaires nous avons appris à vivre dans un monde où les rôles étaient bien répartis. Les forts d’un côté, de l’autre ceux qui attendent leur protection. La peur est là.
Les puissants de ce monde ont perpétué cette séparation fondée sur la peur. De génération  en génération, nous avons ainsi vécu séparés de nous-mêmes, séparés de notre âme, séparés des autres, séparés du reste de l’humanité. Dès lors, de la peur du jugement, nous nous sommes remis au destin, à la fatalité, au « hasard ».
Aurions-nous oublié une autre réalité?
Et si chaque être sur terre n’était qu’une parcelle d’un TOUT et que chacun était aussi ce TOUT ?

Pourtant, on peut imaginer que l’univers est comme un puzzle  immense. Chaque plante, chaque être vivant, vous, moi, chaque planète, tout ce qui existe est une pièce de ce puzzle. Chaque composant n’est alors qu’une parcelle de ce TOUT, que l’on appelle Energie universelle, Conscience universelle, Amour universel, ou Dieu. Qu’importe le nom.

Afin  d’illustrer ce propos j’aimerais vous livrer la réflexion d’un biologiste de renommée mondiale, un scientifique, Brice Bruce H. Lipton qui écrit dans son livre « Biologie des croyances » :

« Lorsqu’un rayon de lumière traverse un prisme, la structure cristalline du prisme diffracte la lumière, qui en ressort sous la forme d’un spectre ou d’un arc-en-ciel. Bien que chaque couleur soit une composante de la lumière blanche, on la distingue des autres en raison de sa fréquence unique. Si vous inversez le processus et projetez un spectre lumineux à travers un prisme, les fréquences lumineuses diverses se recombinent pour former un rayon de lumière blanche.

Imaginez que l’identité de chaque être humain est une fréquence lumineuse individuelle du spectre lumineux. Si nous éliminons arbitrairement une fréquence lumineuse spécifique que nous « n’aimons pas » et que nous essayons de réunir les autres fréquences dans le prisme, le rayon qui en ressortira ne sera plus blanc.

Par définition, la lumière blanche est constituée de toutes les fréquences. Bon nombre d’adeptes spirituels prévoient le retour de la « lumière blanche » sur la planète. Ils supposent qu’elle reviendra sous une forme unique et individuelle comme Bouddha, Jésus ou Mahomet. Selon ma démarche spirituelle, elle ne reviendra qu’au moment où chaque être humain aura reconnu tous les autres humains comme une fréquence individuelle de cette « lumière blanche ». Tant que nous continuerons d’éliminer ou de déprécier les autres humains que nous avons décidé de ne « pas aimer » – comme nous détruirions certaines fréquences du spectre humain-, nous serons incapables de faire l’expérience de la « lumière blanche ». Notre tâche consiste donc à protéger et à nourrir chaque fréquence humaine afin de permettre le retour de cette lumière. »

Est-ce déjà la fin de la séparation entre le monde de la raison et le monde de l’Esprit ?

Je crois que oui. En tous cas nous devons apprendre à vivre dans l’acceptation, en éliminant tout jugement envers nous-mêmes et envers autrui. J’appelle cela vivre dans le pardon, qui est pour moi la voie royale pour nous conduire à l’Unité.

Tels les Mayas il y a très longtemps, je m’adresse à chacun de vous à travers les mots qu’ils employaient  quand ils se saluaient :  « Bonjour à toi, autre version de Moi ».

Jean Graciet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *