Ho’oponopono ou la connexion avec sa divinité intérieure

Ho’oponopono est maintenant très répandu dans notre monde occidental et ce n’est vraiment pas un hasard. L’humanité vit en ce moment la plus grande mutation, à mon sens, jamais connue jusque là. Cela a commencé il y a dix ou vingt ans et ce n’est pas fini, loin de là. L’année 2015 sera d’ailleurs une étape très importante dans cette évolution, voire même décisive. Je pense au dernier carré Uranus Pluton du 17 mars conjoint à l’éclipse du soleil. Grand moment pour l’humanité.

Les changements sont tels que l’humanité en est déstabilisée, en manque de repère et il n’est pas étonnant que chacun ressente ce besoin de rechercher ce quelque chose qu’on ne sait pas définir, un appui, un accompagnement, pour nous aider à passer ce cap difficile.

C’est pourquoi on voit émerger depuis quelques années un bon nombre de courants spirituels et c’est tant mieux. Ho’oponopono est l’un d’eux.

Car c’est avant tout cela Ho’oponopono, un art de vivre, une manière de poser un autre regard sur les choses, sur les autres et sur nous-mêmes et, en tous cas, c’est bien davantage un enseignement spirituel qu’une technique ou un outil comme on l’entend malheureusement bien souvent.

Ho’oponopono vient d’Hawaï et il a été transmis oralement, de générations en générations jusqu’à nos jours. Il était un rituel de pardon et de réconciliation, il l’est d’ailleurs toujours. Même si sa pratique a été modifiée et qu’on peut, et on doit même, le pratiquer seul, le pardon étant toujours et plus que jamais l’axe central du processus.

Ce processus est simple et il peut être vécu et pratiqué, suivant notre niveau de conscience, à des niveaux différents. La pratique quotidienne des principes de base de Ho’oponopono vécue de façon profonde et avec un engagement sincère et constant va nous amener vers de grandes transformations intérieures et à poser un autre regard sur le monde, sur les autres, sur nous-mêmes.

Ho’oponopono nous permet de sortir du monde dominé par l’ego ou le mental, appelons le comme on veut, et nous élève jusqu’à d’autres niveaux, notamment celui de l’âme et de l’unité.

Ho’oponopono nous fait prendre conscience de l’illusion de la séparation et de la dualité que nous vivons au quotidien et que nous prenons pour la réalité. C’est l’ego qui veut nous faire croire que nous sommes séparés pour mieux nous contrôler. La pratique de ce processus nous libère peu à peu de cette emprise et nous permet justement de nous défaire de l’ego. C’est pour cela que Ho’oponopono nous invite à confier complètement la guidance de notre vie à notre moi supérieur ou notre âme.

En demandant à notre moi supérieur de nettoyer nos mémoires c’est exactement ce qui se passe. Cela passe par un lâcher prise total et une confiance absolue en son âme. Par ce travail continu nous développons la connexion avec notre moi supérieur et la divinité qui est en nous car c’est cela qui importe.

Quand Morrnah Simeona a transformé Ho’oponopono et a créé un enseignement légèrement différent de celui pratiqué de façon ancestrale à Hawaii, (celui que essayons de transmettre), elle a voulu conserver et mettre en avant le but ultime de cette pratique qui est de répondre à cette question universelle : « Qui suis-je ? »

Elle disait :

« Le but principal de ce procédé est de découvrir la divinité en nous. Ho’oponopono est un cadeau plein de profondeur qui permet à chacun de développer une relation de coopération avec la divinité intérieure de soi et d’apprendre à demander à chaque instant, nos erreurs en pensées, paroles et actions soient nettoyées. Le procédé vise essentiellement la liberté, la complète libération du passé. »

Elle disait aussi : « La paix commence avec moi ». Le processus de Ho’oponopono c’est nettoyer ses mémoires afin d’être en paix. C’est dans cet état de paix que l’ego perd son emprise sur nous et que la connexion avec la divinité peut s’établir.

images

Il est important de s’en souvenir et c’est en tous cas ce que nous avons retenu de cet enseignement et que c’est dans cet esprit que nous l’enseignons à notre tour. Pour nous c’est cela Ho’oponopono : rétablir la connexion avec la divinité en nous et découvrir qui nous sommes en réalité.

 

Car nous pensons que cette priorité, qui est de se rapprocher chaque jour un peu plus de la Source ou de la divinité, s’impose de plus en plus en cette période si particulière et cruciale pour l’humanité et pour chacun d’entre nous.

 

Jean Graciet

 

17 commentaires

  1. Meer dit :

    A tous deux, je tiens de vous remercier de vos messages. Je pratique,un jour à la fois, et ça marche !!De belles fêtes de fin d’année je vous souhaite et à un prochain séminaire en 2015.

  2. monique dit :

    Merci Jean et Maria-Lisa
    Votre livre « Ho hoponopono pour les nuls » est fabuleux;quelle richesse à sa lecture et la lettre résume parfaitement son contenu.
    Cette fois-ci j’ai tout compris et Ho’hoponopono ne me quitte plus. Quel bonheur de trouver la paix !!!
    MERCI à vous deux pour tout ce que vous m’avez apporté dans ma vie et pour tout le bien que vous faîtes à l’humanité.
    Joyeuses fêtes et bon repos.
    Merci je vous aime

    • Jean Graciet dit :

      Merci Monique, Ce témoignage nous va droit au coeur et nous t’en remercions. Bonnes fêtes et belle année 2015.
      Jean et Maria-Elisa

  3. Grouhel dit :

    Merci d’être à nos côtés pour nous aider avec la pratique Ho’oponopono à prendre conscience que nous sommes acteur à 100% de notre vie. Ce nettoyage quotidien me donne confiance et me permet d’être optimiste et heureuse de vivre
    ma vie pleinement.
    Joyeuses fêtes de fin d’année dans la paix et
    la sérénité.

    • Jean Graciet dit :

      Merci Edith de ce témoignage. Rien ne vaut en effet que de développer sa confiance en soi, en son âme car c’est ainsi que le meilleur arrivera dans sa vie. C’est la magie de Ho’oponopono.
      Merci et belles fêtes de fin d’année.
      Jean

  4. Isabelle dit :

    Joyeux Noël à vous Jean et Maria-Elisa et un grand MERCI pour tout ce que vous mettez en place pour faire découvrir ho hoponopono. Je le pratique au quotidien et je n’hésite pas à le transmettre à mon tour. Je partage dans la joie votre belle énergie. Gros bisous à vous deux. Isabelle

    • Jean Graciet dit :

      Merci Isabelle, merci de cet encouragement et nous te souhaitons de passer de belles fêtes de fin d’année. Continue de partager, nous sommes tous des colibris qui apportons chacun notre goutte d’eau qui deviendra raz de marée.
      Jean

  5. wanda caveng dit :

    Merci, Jean, merci Maria-Elisa.

    Chaque lecture de ce que vous partagez apporte sa lumière, sa joie .C’est une petite pierre blanche sur le chemin de la paix intérieure.

    Je vous souhaite de lumineuses fêtes de fin d’année et au plaisir de vous retrouver en 2025

    Wanda

    • Jean Graciet dit :

      Merci Wanda, je parlais de faire comme le colibris qui apporte sa goutte d’eau mais que chacun mette sa pierre blanche sur le chemin de la paix est aussi beau.
      Belles fêtes de fin d’année.
      Jean

  6. Merci Jean et Maria-Elisa pour vos messages de Noël. Les vidéos sont toujours très douces et inspirantes. Merci pour votre lumière et votre sourire.
    Un grand merci pour cet Ave Maria magnifique !
    Vous lire et vous relire est également, comme toujours, une occasion de me remettre en chemin, car le chemin est long et nous avons besoin, chacun à notre tour, des mains confiantes de tous.
    Douce et joyeuse fin d’année à vous 2 !

    • Jean Graciet dit :

      Merci Frédérique pour ce très gentil et encourageant message.
      Que ces derniers jours de 2014 t’apportent beaucoup de joie et de paix, toi et toute ta famille.
      Merci
      Jean

  7. Grigis Chantal dit :

    Chers Maria-Elisa et Jean
    Je viens vous souhaiter une douce Année 2015 et MERCI de tout ce que vous m’avez apporté.

  8. Antonin Etter dit :

    Un grand merci à Jean et Maria-Elisa, de m’avoir apporter tant de beauté et d’amour. Je comprends et ressens enfin ce que veut dire aimer. Chaque jour, votre mantra m’accompagne, quel bonheur. A tout bientôt et joyeuses fêtes.
    Je vous aime toutes et tous…

    Antonin

  9. martin helene dit :

    merci jean, merci maria,
    votre sagesse et votre manière si simple de nous transmettre ho oponopono me permettent d’aller avec une telle évidence intérieure vers ce lâcher prise, cette connexion à ma divinité. ce n’est pas toujours facile car l’ego revient sans cesse à la charge, l’envie de juger…
    mais dans ces moments là je me souviens jean de ce que tu as dit à Rennes en octobre au stage ho oponopono: parler à son âme comme à un ami et lui dire « je te confie ma vie, je te fais confiance, tu as les rennes »
    quel bonheur
    bonne année pleine de paix et d’amour
    Hélène

  10. Hélène dit :

    Je reconnais mes torts envers mes enfants mais mon ego les critique sans cesse. Je suis malheureuse.
    Alors je suis venue remcontrer une amie qui pratique depuis quelques années et qui m’y encourage. Je débute dès ce soir, dans l’abandon total.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *