Au bout du tunnel, la lumière

 

 

L’été qui se termine se conjugue avec la fin des vacances et c’est la rentrée pour beaucoup. Mais quelle drôle de rentrée 2020 qui ne ressemble à aucune autre !
Le monde a basculé en quelques mois et chaque jour qui passe nous apporte son lot de nouvelles et surprenantes directives qui, en rognant sur nos libertés, nous plongent de plus en plus dans l’inquiétude, l’angoisse, la peur du lendemain mêlé d’un fort sentiment d’insécurité.

Non, cette rentrée ne ressemble à aucune autre. On sent arriver de gros nuages bien noirs au-dessus de nos têtes. Se profile la faillite de nos petits commerces et des entreprises, le chômage, sans compter les menaces de reconfinement, le masque pour nos enfants à l’école et la menace de ce fameux vaccin qui fait si peur.

Est-ce une crise sanitaire que nous vivons ? Vraiment je ne crois pas, ce virus n’étant, à mon avis, qu’un prétexte à des fins politique qui nous dépassent.

Alors, est-ce une crise économique ou politique ? Oui, sans doute, au niveau mondial. Mais je crois que c’est bien plus que cela. C’est avant tout, selon moi, une crise d’évolution des consciences, tant individuelle que collective.

Nous devons bien prendre conscience que nous sommes arrivés à un moment crucial de l’histoire de l’humanité et nous sommes en train de vivre le plus grand changement jamais connu. Un tournant encore jamais atteint et, ne nous leurrons pas, plus rien ne sera comme « avant ».

Il nous arrive à tous un jour, au volant de notre voiture, de pénétrer dans un tunnel. Ce n’est jamais très rassurant, tout est noir, l’arrêt est impossible encore moins le retour. La seule alternative est d’avancer, tout en maîtrisant sa peur. Ce dont nous sommes certains pourtant c’est qu’au bout du tunnel, quoi qu’il arrive et quel que soit la longueur du tunnel, la lumière apparaitra et avec elle un nouveau paysage.

Je crois que c’est ce que nous sommes en train de vivre. Actuellement nous sommes dans un tunnel bien sombre où les forces de l’ombre s’efforcent à tout prix de nous créer de nouvelles peurs pour mieux nous contrôler.

Mais la peur n’est qu’un concept du mental. Pourquoi ? Parce que le mental, ou l’ego, sait qu’il doit mourir un jour mais ll ne connait pas sa date de péremption, c’est pourquoi il a très peur de la mort.
Ne croyez-vous pas qu’il est venu maintenant le temps de nous dégager de l’emprise du mental et de toutes ses peurs ?  Peut-être est-il temps maintenant de prendre conscience et nous souvenir qui nous sommes réellement. Un être spirituel avant tout.
Vous croyez que votre âme a peur du virus, du masque, du vaccin, de la mort ? Non.

Le chemin pour sortir de nos peurs et devenir un être humain libre est donc de se connecter à son âme afin de retrouver notre souveraineté et notre liberté.

La clé est d’apprivoiser ses peurs puis de les transformer une à une, en les transmutant en confiance, en paix, en joie, en amour.

Nous sommes au milieu de ce tunnel et sans aucun doute, la situation exceptionnelle que nous vivons depuis des mois, est finalement une opportunité formidable pour notre propre évolution, qu’elle soit individuelle ou collective.

Un nouveau monde arrive, une nouvelle humanité se dessine. La force de la solidarité entre tous conduira l’humanité jusqu’à la magnifique lumière qui apparait, là-bas, tout au bout du tunnel.

André Malraux a dit que le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas.
Nous y sommes.

Jean Graciet (septembre 2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *