« Quel chemin, pour réussir sa vie? »

 

 

Dans la société, il est possible de réussir par des moyens malhonnêtes; il suffit de crier le plus fort, de ruser, d’éliminer les autres…
Dans le monde spirituel, on ne remporte des succès que par un véritable travail sur soi-même, par des efforts sincères, constants. C’est après avoir soumis en soi les instincts, les convoitises, toutes les tendances inférieures, qu’on peut réussir auprès des autres, représenter une autorité à leurs yeux, et s’imposer aussi aux forces de la nature.

Il ne faut pas se faire d’illusions: les succès matériels que l’on remporte par les intrigues ou la violence ne durent pas. Il existe une loi établie par l’intelligence cosmique, d’après laquelle les humains ne peuvent en définitive recevoir que ce qu’ils méritent, et c’est une loi universelle.

Les esprits du monde invisible, les forces de la nature, qui savent ce que vous faites, qui savent de quoi vous êtes digne et capable, prennent des dispositions pour que, tôt ou tard, vous ayez exactement ce que vous méritez.

 

Puisque nous ne sommes venus sur la terre que pour très peu de temps, est-ce que ça vaut la peine de gaspiller nos forces à la recherche d’honneurs, de titres, de possessions, de connaissances même, que nous devrons nécessairement abandonner quand nous la quitterons?

Voilà ce dont le disciple d’une école initiatique doit d’abord prendre conscience: à sa mort il quittera toutes ses acquisitions extérieures, matérielles…Et une fois qu’il en a pris conscience, il tâche de se concentrer sur les richesses éternelles, indestructibles, qui sont en lui, et de les faire fructifier. Il accumule ainsi dans ses corps subtils, des éléments précieux, et lorsqu’il quitte la terre, il va directement dans les régions où il a puisé ces éléments.

Car c’est une loi, qu’on appelle la loi de l’affinité: si vous attirez à vous une abondance de particules lumineuses, vous irez nécessairement dans les régions de la lumière d’où elles sont venues. Ce sont elles qui vous y amèneront, et dans ces régions vous passerez une éternité de joie à découvrir les splendeurs de l’univers.

 

Omraam Mickaël Aïvanhov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *